Testata


De la revue Science et Foi - an 1997 n° 43

L'ÉVOLUTION SPONTANÉE EST-ELLE POSSIBLE ?

Dr. Karel F. Gunning

Le Docteur Gunning préside la "Fédération Internationale des Médecins qui respectent la vie humaine" (40 000 adhérents). Il nous écrit:

Référant au Bulletin "Science et Foi" N° 42, 4e trimestre 1996, je vous envoie la traduction française d'un article que j'ai écrit il y a quelques années en hollandais.

* * *

Je voudrais distinguer entre une évolution spontanée (évolution par pur hasard), une évolution guidée (évolution comme expression d'une influence divine(1)), et une création (où chaque espèce a été une création originelle, exprimée dans l'ADN du premier zygote de cette espèce).

A mon avis, si le Pape estime que l'Evolution est "plus qu'une hypothèse", cela ne veut pas dire que l'évolution a été prouvée. Comme j'essaye de l'expliquer dans mon article, la théorie de l'évolution spontanée est facile à "falsifier" (en démontrer l'inexactitude). On peut certainement donner des arguments en faveur de cette théorie, mais il faut la rejeter, puisqu'une seule falsification suffit pour rejeter une théorie.

Par contre, l'évolution guidée reste possible: elle n'est pas falsifiée, mais pas prouvée non plus. Tous les arguments en faveur de l'évolution spontanée sont également valable pour une évolution guidée. Cela justifie peut-être, qu'on parie d'une "théorie qui est plus qu'une hypothèse".

Mais, si l'on accepte l'existence d'un Créateur, la théorie de la création (création des premiers zygotes de chaque espèces) est beaucoup plus logique et vraisemblable que celle de l'évolution. J'ai l'impression qu'elle est aussi plus conforme à l'Ecriture (création des êtres vivants, chacun selon son espèce Genèse 1: 20, etc.).

Depuis que nous connaissons la structure de l'ADN (la matière génétique, l'acide désoxyribonucléique), il est presqu'impossible de croire qu'il y a eu une évolution spontanée des êtres vivants. Évolution "spontanée" veut dire que les premiers représentants d'une espèce ont été formés par hasard, en partant de la matière génétique d'une autre espèce.

Pour survivre, chaque être vivant a besoin d'un grand nombre de molécules de protéines différentes (3 000 pour le colibacille). Une molécule de protéine se compose d'une longue chaîne d'aminoacides (nombre moyen d'aminoacides par molécule de protéines: 400). Il y a 20 types différents d'aminoacides. Appelons-les 1, 2,...20. Pourqu'une molécule de protéine puisse fonctionner comme il faut, elle doit avoir sa forme spécifique exacte qui est déterminée par l'ordre de succession des différents aminoacides dans la chaîne de cette molécule.

La matière génétique (l'ADN) contient le message qui indique, pour chaque type de protéine, dans quel ordre les aminoacides doivent être arrangés pour que cette protéine ait la bonne forme pour bien fonctionner. L'ADN se compose de 4 éléments différents ("bases"), qui eux aussi forment une longue chaîne. Appelons-les A, B, C et D.

Ils fonctionnent comme les caractères d'un alphabet à 4 lettres. Quand une nouvelle molécule de protéines est formée, une combinai son de 3 lettre dans l'ADN, comme ABC ou DAB, indique qu'un certain aminoacide doit être ajouté à la chaîne de cette molécule. Disons que la combinaison ABC correspond à l'aminoacide 1, et que l'aminoacide 5 correspond à la combinaison CAD. Alors la séquence ABCCAD dans la chaîne de l'ADN indiquera que les aminoacides 1 puis 5 doivent être ajoutés à la chaîne de la molécule de protéine qui se forme. S'il y a une seule erreur dans la composition de l'ADN, le résultat est qu'à un certain endroit dans la chaîne il se trouve un mauvais aminoacide. La molécule de protéine n'aura donc pas la forme correcte et ne pourra pas fonctionner comme il faut. Si c'est une protéine indispensable, l'être vivant en mourra.

Puisqu'il faut 3 "bases" (lettres d'ADN) pour chaque aminoacide qui doit être ajouté, la chaîne d'ADN nécessaire pour construire une molécule moyenne de protéine à 400 aminoacides, doit contenir au moins 1200 lettres, chaque lettre dans la position correcte. Supposons que le premier représentant d'une espèce se soit forme par pure chance. Le message à 1200 lettres ADN pour la construction d'une molécule de protéine à 400 aminoacides s'est donc forme par hasard. Il y a 4 lettres différentes. La chance que la première lettre soit la borine est 1 sur 4. La chance que les deux premières lettres soient justes est 1 sur 16 (1 sur 4 à la puissance deux). La chance que les trois premières lettres soient justes est 1 sur 64 (1 sur 4 à la puissance trois). La chance que toutes les 1200 lettres soient correctes par pur hasard est 1 sur 4 à la puissance 1200, ce qui est un nombre compose de plus de 500 chiffres. Cette chance est possible en théorie, mais hors question en pratique. Et même si cela s'était passe une fois par pur hasard, on aurait eu l'ADN pour construire un seul type de molécule de protéine, tandis qu'un être humain se compose de 8 milliards de lettres !.. Sont-elles arrangées par pur hasard ?

C'est pourquoi une évolution spontanée, c'est à dire une évolution aléatoire, doit être considérée comme impossible. Par contre, ce qui reste concevable est une évolution guidée, ce qui veut dire que les séquences porteuses du message génétique dans l'ADN seraient l'expression d'un Esprit puissant et efficace. Le message pour la formation de chaque espèce serait alors écrit en caractères ADN dans la première cellule du premier représentant de cette espèce, non par hasard, mais par une influence spirituelle efficace, une influence, qui est généralement appelée "Dieu Créateur".

Un Créateur tout-puissant serait certainement capable d'utiliser pour ce but le processus d'une évolution. Mais nous autres hommes, faibles, nous n'avons pas besoin d'utiliser des parties d'un modèle de voiture existant pour construire un modèle nouveau. Pourquoi un Créateur devrait-il utiliser l'ADN d'un singe pour créer l'homme ? N'est-il pas beaucoup plus logique de supposer que le premier zygote humain fut une création tout à fait nouvelle, comme l'avait été la première cellule vivante?


1 - Vous exprimez la même idée en bas de la page 4: "Dieu, tout-puissant, pourrait bien avoir créé l'homme par le truchement d'un processus évolutif!"

Ceshe - 2020