Testata


Le VIDÉO « Évolution: Science ou croyance ? »
REÇOIT le PREMIER PRIX au 11° FESTIVAL INTERNATIONAL du FILM CATHOLIQUE (Pologne)

L'Homme de NEANDERTAL n'est pas notre ANCÊTRE

P. Desquesnes

Neandertal est très répandu: Europe (12 sites), Palestine, Irak, Rhodésie, Asie.

Selon le FIGARO du 14/07/97, des généticiens ont pu reconstituer des séquences d'ADN de Neandertal à partir d'un échantillon de 3,5 g d'un humérus. Ils en ont conclu que Neandertal était un hominidé, doué d'une certaine culture. Ils situent à 600.000 ans la séparation des branches menant à l'homme moderne et au Neandertal. Pour eux, c'est une variété humaine « régionale », qui s'est éteinte, n'étant pas interféconde avec Cro-Magnon. Les raisons de cette extinction sont mystérieuses, peut-être une inadaptation culturelle.

Vous avez pu constater l'accumulation de sottises proférées. Toutefois la science a fait un grand pas en avant en renonçant à considérer Neandertal comme intermédiaire entre le singe et l'homme. Cela demeure pour eux une énigme car ils ne veulent pas reconnaître que Neandertal est une race dégénérée de Cro-Magnon, ce qui contredirait la théorie de l'évolution, qui n'admet pas d'évolution régressive. L'apparition et la disparition de Neandertal ne sont pas des mystères pour les chrétiens. En effet, les fouilles de Fontéchévade, en 1947, ont fait apparaître plusieurs couches superposées, correspondant du bas vers le haut à Homo-sapiens, puis à Neandertal, puis une couche sans fossile correspondant au déluge universel.

Ainsi Neandertal serait l'humanité dégénérée décrite par l'Ancien Testament, c'est-à-dire la descendance de Caïn, comme l'a mon-tré F. Crombette. Ces hommes très intelligents étaient pervers. Ils inventèrent la magie. Ils dégénérèrent ainsi pour devenir des sauvages au front bas, aux grandes arcades sourcilières, au menton prognathe, au nez épaté et à la bouche en forme de museau. On en a une image ressem-blante avec les statues de l'Ile de Pâques qui, d'après CROMBETTE, représentent les 3ème et 4ème descendants de Caïn. Ils ont été engloutis par le Déluge, en punition de leurs péchés. La science a donc encore du chemin pour atteindre la vérité.


De la revue Science et Foi - an 1997

Ceshe - 2020