Testata


Une découverte apparemment confirmée:

de petits livres judéo-chrétiens et sans doute aussi des représentations de Jésus
ont été trouvés en Jordanie et datent du 1er siècle (ou du début du 2e)

Il y a cinq ans, une collection de 70 carnets de feuilles en plomb était découverte en Jordanie. Ils sont aujourd'hui la possession d'un citoyen israélien, mais deux de ces livrets ont été envoyé en Angleterre pour vérification de leur authenticité, à partir des auréoles d'oxydations présentes sur le plomb: ce sont bien des feuilles assemblées en petit carnets il y a environ deux mille ans. Le plomb était alors relativement bon marché (les Romains l'employaient pour faire leurs canalisations d'eau potable).

i i

Ces carnets ont été découverts dans une grotte située au nord du château de Machéronte où Hérode fit tuer Jean Baptiste, c'est-à-dire en une des régions où se réfugièrent les chrétiens fuyant la Judée en 68, ou même après 135 lors de l'insurrection du faux messie Bar Kokba, qui était un antichrétien féroce ("deuxième guerre juive"). Certains de ces carnets ont été trouvés scellés, pour une raison qui échappe encore.

i

Il est possible que l'endroit où ces écrits ont été trouvés ne soit pas une simple grotte mais un lieu de formation "à l'écart", comme les grottes de Saint Thomas respectivement à Manguesh et à Lyanyungang, dont le Bulletin a produit les photos. Pour en être sûr, il faudrait avoir davantage de photos, et on devrait trouver la trace d'une porte. En tout cas, plusieurs statuettes ont été trouvées près des carnets en plomb, dont celle-ci qui, assez manifestement, représente le Christ (Copyright: Ilan Shibli).

 

ii

 

i i

Dessin: ménorah rehaussée se transformant en arbre du paradis terrestre - la tradition judéochrétienne fait là l'écho d'Adam en Jésus.

i

David Elkington,  un chercheur britannique en histoire religieuse ancienne et en archéologie, est l'une des rares personnes à avoir examiné ces livres. "C'est une pensée à couper le souffle que nous avons tenu ces objets qui pourraient avoir été tenus par les premiers saints de l'Eglise", dit-il. De même, Philip Davies, professeur émérite d'études bibliques à l'Université de Sheffield : "La possibilité d'une origine hébréo-chrétienne est certainement suggérée par l'imagerie et, le cas échéant, ces codex sont susceptibles d'apporter un nouvel éclairage considérable pour notre compréhension d'une période de l'histoire très importante, mais peu comprise jusqu'ici".

 

Voir le site: http://www.colinandrews.net/Lead-Codices-Colin_Andrews-Exclusive.html

 

Ceshe - 2020